Casablanca: l’état d’alerte n’est pas respecté par tous, les forces de l’ordre sévissent (VIDEOS)

Les forces de l’ordre n’ont pas la tâche facile pour faire respecter l’état d’urgence sanitaire décrété par les autorités compétentes afin d’endiguer le risque de propagation du covid-19. Et certains citoyens inconscients et irresponsables osent passer outre à la consigne de connement et à l’obligation de se procurer une autorisation leur permettant de sortir pour certaines besognes bien déterminées par la loi.

Ainsi, à Hay Mohammadi, l’un des quartiers les plus névralgiques de Casablanca, en particulier, et de tout le Maroc, en général, comme dans d’autres quartiers, la caméra de Le Site info a bien constaté que nombreux sont les récalcitrants constituant  des « poches de  résistance » incompréhensibles et refusant d’obtempérer aux mesures préventives de confinement chez soi et ce, malgré les risques qu’ils encourent et font encourir à autrui.

Aussi bien les  éléments de Sûreté national que ceux des forces auxiliaires sont sur la brèche et battent les pavés de Hay Mohammadi et d’ailleurs pour inciter des citoyens, aussi entêtés que des mules, à respecter les mesures sanitaires instaurées et à rester chez eux. Les contrevenants, et ils sont légion, hélas, aussi bien à Casablanca, à Rabat, Fès, Tétouan, entre autres villes marocaines. Et ils risquent de payer cher leur désobéissance civile et sont passibles de sanctions, telles que de fortes amendes, voire des peines d’emprisonnement.

Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page