Casablanca: les taximen vont tenir un sit-in

Plusieurs centrales syndicales du secteur des taxis de la capitale économique ont décidé d’organiser un sit-in, ce jeudi 1er septembre, devant le siège de la wilaya de la Région Casablanca-Settat, en protestation de la mise dans les tiroirs de leur cahier revendicatif.

Lesdites centrales ont appelé à ce mouvement protestataire dans l’objectif, entre autres revendications, de demander au ministère de l’Intérieur l’amendement de certaines dispositions des récentes circulaires du Département de Abdelouafi Laftit, concernant l’organisation et l’obtention des agréments des taxis.

A ce propos, le secrétaire général national des transports routiers au Maroc a réitéré que le sit-in du jeudi 1er septembre est une réponse aux dispositions des circulaires publiées, de temps à autre, par le ministère de l’Intérieur.

Dans une déclaration à Le Site info, Mustapha El Kihel a également précisé que ces décisions, concernant les agréments des taxis, sont prises de façon unilatérale, sans avoir été discutées et débattues lors du dialogue social. Et, de ce fait, a-t-il précisé, nulle négociation, ni consultation à ce sujet n’ont été entreprises avec l’aval des professionnels du secteur.

Notre interlocuteur a aussi déploré que les dispositions de ces circulaires contribuent à la « clochardisation », selon ses dires, des chauffeurs professionnels et, en particulier, la circulaire qui évoque les mesures concernant les permis de confiance qui peuvent changer de bénéficiaires, privant ainsi les héritiers d’en bénéficier après le décès des détenteurs originels.

De même que Mustapha El Kihel a appelé à l’intégration du secteur des taxis au ministère du Transport et de la Logistique, à l’instar des autres secteurs des transports routiers.

L.A.

Les frères Mmaee provoquent la colère des Marocains






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page