Casablanca: les propriétaires des hammams déposent plainte contre le gouvernement

Les propriétaires et gérants des hammams traditionnels et des douches publiques de Casablanca ont décidé de porter plainte en justice à l’encontre du gouvernement El Othmani. Ils demandent également d’être indemnisés pour les grosses pertes pécuniaires subies par le secteur, du fait de la fermeture de leurs établissements depuis plus de huit mois.

La Syndicat national des propriétaires des hammams et des douches publiques de Casablanca, relevant de l’Union générale des entreprises et professions (UGEP), a lancé un appel aux professionnels du secteur. Et ce, afin que ces derniers aient recours à des expertises évaluant les pertes financières subies et les détérioration matérielles occasionnées à leurs installations. Cette mesure préconisée aura pour but de porter plainte en justice contre l’Exécutif et de demander dommages et intérêts pour le préjudice ayant lourdement pénalisé le secteur.

De même que le Syndicat précité, dans un communiqué dont Le Site info a pris connaissance, a exprimé son grand étonnement quant à la décision gouvernementale de prolonger de deux autres semaines l’état d’urgence sanitaire et les mesures restrictives. Parmi celles-ci, la fermeture des hammams, décision émanant du gouvernement et non pas du wali ou du gouverneur, a-t-on tenu à préciser.

« Au moment où les propriétaires des hammams et leurs personnels espéraient que l’Exécutif répondra à leurs attentes et prendra en compte leurs revendications, ainsi que l’espoir des Casablancais d’une réouverture de ces établissements, le gouvernement n’en a cure et se comporte toujours avec sa désinvolture coutumière », a souligné amèrement le Syndicat.

A.C.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Bouton retour en haut de la page