Casablanca: les parents d’élèves d’une école privée ne décolèrent pas

Et rebelote pour les parents et tuteurs d’élèves d’un groupement scolaire privé de Casablanca! Après l’échec du dialogue ouvert avec l’administration de l’établissement, ils ne baissent pas les bras et s’apprêtent à faire réentendre leurs voix vendredi 19 mai.

Pour ce faire, l’Association des parents et tuteurs a adressé une demande au gouverneur de Casablanca-Anfa, y demandant l’autorisation d’organiser un sit-in devant le Groupement scolaire, situé au quartier l’Oasis. Cette manifestation a pour objectif de remettre sur le tapis la question des frais scolaires impayés, suite aux circonstances exceptionnelles occasionnées par le covid-19 et après l’échec de trouver un terrain d’entente avec les responsables administratifs de l’établissement.

A rappeler que cet exemple n’est pas isolé et que la tension entre parents et écoles privées est manifeste depuis des mois, aux quatre coins du Royaume, sans que les parties prenantes, dans la plupart des cas, n’aient trouvé un compromis juste et équitable. Ainsi, les uns invoquent les circonstances économiques dues à la situation épidémiologique et leurs retombées négatives ne permettant plus à certaines familles de payer les frais scolaires. En revanche, les autres font la sourde oreille à ces doléances et s’obstinent à percevoir leurs dus sonnants et trébuchants.

N’est-il pas temps que le Département de Said Amzazi intervienne dans cet épineux dossier et propose des solutions ne lésant ni les parents, ni les établissements privés, mettant ainsi un terme à ce bras de fer?

Larbi Alaoui (avec Khadia Chafi)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page