Casablanca: les grands taxis maintiennent leurs tarifs malgré l’allègement des mesures restrictives

Les Grands taxis du Grand Casablanca, « les requins blancs » comme les appellent les Bidaouis, ont l’appétit vorace. Malgré l’allègement des mesures restrictives, décrété par le gouvernement, et bien que la capacité des grands taxis ait été revu à la hausse (75%), les tarifs, eux, n’ont pas changé d’un iota.

Les clients s’étonnent donc de cette tarification décidée au moment où les mesures préventives et sanitaires étaient plus strictes et qui n’a plus raison d’être avec l’assouplissement décidé quelques jours après l’Aïd Al-Fitr.

La clientèle bidaouie ne fait pas que s’étonner mais s’insurge contre la cupidité des « requins blancs » qui s’évertuent à exiger le même tarif, alors qu’ils peuvent maintenant prendre 5 passagers, voire 6. Les Casablancais demandent donc aux professionnels du secteur de réviser ces tarifs après la décision gouvernementale d’assouplir les mesures restrictives de lutte contre la propagation de la covid-19.

Pour rappel, les grands taxis avaient augmenté leurs tarifs quand les autorités compétentes avaient réduit leur capacité d’accueil à 50%.Mais comme ce n’est plus le cas maintenant, il est abusif d’exiger la même tarification, déplorent les Bidaouis.

L.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page