Casablanca: les commerçants haussent le ton

Des dizaines de commerçants de Casablanca ont tenu ce jeudi 3 janvier un sit in de protestation contre les nouvelles mesures prises par l’administration fiscale après l’adoption du PLF 2019 et la saisie de plus en plus fréquente de leurs marchandises.

Les commerçants de Derb Omar, Lakriaâ et garage Allal se sont ainsi rassemblés dans la matinée à la place Annasr et ont scandé de nombreux slogans pour dénoncer , selon eux, «la Hogra» dont ils sont victimes. Ils ont même décidé de fermer leurs commerces pour faire entendre leurs voix face à ce qu’ils qualifient d’ «injustice».

Selon Hespress, la coordination des commerçants et professionnels du secteur du textile a adressé une lettre au cabinet royal, au DG de l’Administration des Douanes et Impôts Indirects, au commandant de la gendarmerie royale, au Chef du gouvernement et à plusieurs ministres.

Les commerçants ont exprimé, dans cette lettre, leur colère suite à la saisie de leurs marchandises à destination de différentes régions du Maroc. Ils ont également assuré que cette catégorie sociale est lourdement menacée par ces pratiques «totalement injustes». «Nos marchandises sont saisies parce la Douane estime que c’est de la contrebande. C’est faux parce qu’il s’agit de produits locaux. Les responsables nous exigent des factures. Ils savent pourtant que nous vendons aux marchands ambulants et à d’autres commerçants qui n’ont souvent pas de locaux. Tout le monde sait que c’est un secteur non régulé», peut-on lire dans cette lettre.

N.M.

 

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page