Casablanca: les « chennaqas » de la gare routière Oulad Ziane sévissent

A l’approche de chaque fête nationale ou religieuse, la veille de vacances scolaires aussi, les « chennaqas » de la gare routière Oulad Ziane de Casablanca n’en font qu’à leur tête.

La flambée des prix des billets a grimpé d’une façon vertigineuse et les voyageurs crient leur colère et leur indignation. Ladite gare connaît une influence monstre du fait que très nombreux sont les citoyens désirant se rendre à une autre ville ou région du Royaume à l’occasion de l’Aid Al-Adha.

Mais pourquoi les prix du billet pour n’importe quelle destination ont doublé, voire triplé ? Un employé de la gare routière a déclaré à Le Site info que cela est dû à ce que les autocars arrivent vides. Ce qui oblige leurs propriétaires à augmenter les prix des billets pour amortir le déficit pécuniaire.

De son côté, un voyageur voulant se rendre à Khouribga pour y passer l’Aid avec sa famille n’en revient pas. Ayant l’habitude de faire souvent le même voyage, il a été surpris par l’augmentation de 10 DH par rapport au tarif normal.
Quelques jours avant l’Aid, la gare routière ne va pas désemplir et la flambée des tarifs ne risque pas de s’atténuer. Bien au contraire, l’appétit cupide des billeteurs et des propriétaires d’autocars risque de déplumer davantage les pauvres voyageurs.

L.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page