Casablanca: lassée, une employée de café espère un assouplissement des restrictions (VIDEO)

Cette dame, employée dans l’un des cafés de Casablanca, exprime son dépit du manque à gagner subi pendant tout le mois sacré de Ramadan qui a vu l’arrêt des activités des restaurants, snacks et cafés. Elle met l’accent sur les vicissitudes et les nombreuses répercussions quotidiennes endurées et qui ont affecté le secteur. Et ce, vu les mesures restrictives décrétées par les autorités compétentes, en plus du couvre-feu instauré, de 20 heures à six heures du matin, dans le but d’endiguer la propagation et la transmission du coronavirus, ainsi que de ses nouveaux variants.

Elle déclare également que plusieurs propriétaires de cafés ou de restaurants frôlent la faillite, alors que certains parmi eux ont été obligés de déposer le bilan. Afin que ces établissements, encore en activité, puissent se maintenir à flots, cette employée espère que l’heure de fermeture sera retardée, au moins jusqu’à 23 heures. Ce qui permettra aux propriétaires de s’acquitter des factures d’eau et d’électricité, qui s’accumulent depuis des mois, et aux employés de payer leurs créances et de subvenir à leurs besoins et à ceux de leurs familles.

De même que notre interlocutrice a assuré que le plan d’aide au profit des cafetiers et restaurateurs, promis par le gouvernement dirigé par le PJD, reste lettre morte, jusqu’à présent.

A.Z.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page