Casablanca: Laftit sollicité à propos de la crise des transports communs

Mustapha Chennaoui a adressé une correspondance, dont Le Site info détient copie, au ministre de l’Intérieur concernant l’état lamentable et honteux des transports en commun de la capitale économique.

Le député de la Fédération de la gauche démocratique (FGD) y décrit à Abdelouafi Laftit les affres et tracas quotidiens des Bidaouis, à cause de la crise que connaît le secteur des transports et de l’improvisation caractérisée des responsables concernés. De même que Mustapha Chennaoui a exprimé son étonnement quant au silence du ministère de tutelle devant les prestations désuètes et honteuses de service de transports auxquelles les Casablancais ont droit.

“Les responsables n’ont pas assumé leurs responsabilités pour évaluer la situation et prendre les mesures appropriées afin d’y remédier, pointer les dysfonctionnements, faire cesser la dilapidation des deniers publics et demander à la société déléguée, qui n’a pas respecté ses engagements, de rendre des comptes”, assène le député FGD.

D’un autre côté, les Casablancais ont entendu dire que c’est la Société Alsa City bus, déjà présente dans plusieurs villes marocaines, était entrée en lice et avait même signé un contrat avec le Conseil du Grand Casablanca. A ce propos, Mustapha Chennaoui s’interroge aussi dans sa correspondance au ministre de l’Intérieur:”Les Casablancais ne sont-ils pas en droit d’en savoir davantage, et de manière officielle, par l’intermédiaire du Conseil de la ville ou des autorités locales?”.

L.A

Articles similaires

Suggestions d’articles

Nouveau changement dans le prix des carburants au Maroc

Les prix des carburants au Maroc ont connu de nouveaux changements au cours du second semestre 2019.