Casablanca: la DGSN explique pourquoi un officier de police a dégainé son arme

Un officier de police principal, chef de la brigade anti-drogue relevant du district Fida Derb Sultan à Casablanca a été contraint, ce lundi, de brandir son arme de service sans l’utiliser pour interpeller un individu recherché pour des affaires de possession et de trafic de drogue et de psychotropes.

La brigade avait arrêté le suspect en flagrant délit de possession de 25 grammes de drogues, destinées au trafic, avant qu’un membre de sa famille ne tente d’entraver la procédure d’interpellation et de saisie, ce qui a contraint le chef de la brigade de dégainer, par précaution, son arme de service, indique la DGSN dans un communiqué.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent afin de déterminer les tenants et les aboutissants de cette affaire alors que les investigations se poursuivent pour interpeller toutes les personnes qui ne se sont pas conformées tentant d’entraver l’interpellation du prévenu, conclut la même source.

M.S. (avec MAP)


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page