Casablanca: la chasse aux charlatans est déclarée

Les autorités de la capitale économique viennent de déclencher une campagne d’un genre nouveau, mais nécessaire. Il ne s’agit plus de libérer l’espace public, illégalement occupé, cette fois-ci, mais de faire « la chasse aux sorcières » et consorts.

En l’occurrence, ces charlatans et autres « raqis » qui bernent les citoyens crédules et se sucrent sur leur dos en leur faisant croire à des chimères. Ladite campagne salvatrice a commencé ce mardi, a appris Le Site Info de source concordante.

Elle a surtout visé le souk « Jmiaâ », à Derb Soltane, dans l’objectif de mettre fin aux activités des nombreux charlatans, femmes et hommes, qui y sévissent, et empêcher la vente des produits et autres « potions magiques » qu’ils proposent à leurs clients pour de pseudo pratiques de « sorcellerie et d’envoûtement ».

La même source a confirmé, et c’est un secret de polichinelle pour les Bidaouis, que Souk Jmiaâ est le lieu où on compte le plus grand nombre de charlatans, de « sorciers et sorcières », de « fqihs » et de vendeurs de potions douteuses et d’encens, servant à des pratiques de « magie blanche, noire » et de toutes les couleurs de l’arc-en-ciel.

Ben Brahim


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page