Casablanca. Interdite d’accès en classe à cause d’une jupe: du nouveau dans l’affaire

Du nouveau dans l’affaire de l’élève interdite d’accès à sa classe pour soi-disant tenue vestimentaire « inappropriée » à Casablanca.

Selon une source sûre de Le Site info, la commission spéciale dépêchée dans l’établissement scolaire avait ouvert une enquête dont les conclusions seront envoyées à l’Académie d’Education et de Formation de Casablanca-Settat afin de prendre les mesures nécessaires.

Cette commission était composée d’inspecteurs et d’une pédopsychologue, souligne notre source, précisant que l’élève, sa mère et le directeur de l’établissement ont été entendus dans le cadre de cette affaire. Et d’ajouter que celui-ci a présenté ses excuses à l’élève.

Rappelons que la maman de l’élève sanctionnée a déposé une plainte auprès de l’AREF dans l’objectif de lever le voile sur les raisons de cette décision dont sa fille a fait les frais. Elle a aussi publié un post sur les réseaux sociaux, expliquant que cette dernière, fréquentant un établissement privé de Casablanca, a été interdite d’accès en classe, à cause de sa tenue vestimentaire jugée comme « portant atteinte à la pudeur », a ajouté la même source.

De même que la maman a publié une photo de sa fille vêtue de jupe et de nombreuses personnes ont réagi à cette publication. Cependant, elle a omis, sciemment sans doute, de citer le nom de l’établissement mis en cause, ce qui a obligé les responsables du ministère de tutelle à déployer des efforts énormes pour entrer en contact avec elle et en savoir davantage sur cette affaire.

S.L.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page