Casablanca: ils terrorisent les usagers de l’autoroute

La gendarmerie royale a interpellé le jeudi 28 juin au quartier 2 mars à Casablanca, trois personnes accusées de commettre des crimes au niveau de l’autoroute de la ville.

Selon Assabah, les mis en cause ont terrorisé pendant plusieurs jours des conducteurs, dont plusieurs ont été malheureusement agressés. Encagoulés et munis d’armes blanches, ils mettaient en place des pièges au niveau des sorties d’autoroute et s’attaquaient aux usagers, les dépossédant de leurs biens.

La dernière plainte a été déposée contre ces malfrats par un père de famille qui a été agressé à la sortie de Bouskoura. En provenance d’El Jadida, la victime, accompagnée de son épouse et de ses enfants, a aperçu un pavé sur la route et s’est arrêtée. Il est descendu pour l’ôter et poursuivre son chemin. C’est alors qu’il a été attaqué par les trois criminels. Armés de sabres, ils l’ont totalement dépouillé, prenant également une somme importante en devise.

La même source a confié que le père a vécu une véritable frayeur lorsque l’un des mis en cause a forcé l’une de ses filles à descendre de la voiture et tenté de la violer, à quelques mètres du véhicule. Il a failli passer à l’acte, malgré les supplications de la famille, mais a finalement pris la fuite en apercevant une voiture venir dans sa direction.

La bande a été démantelée quelques jours après que la plainte soit déposée et la gendarmerie royale a réussi, après quelques recherches, à mettre la main sur le premier suspect. Après des heures d’interrogatoire, ce dernier a tout révélé et même coopéré pour inculper les deux autres. Plusieurs objets volés ont d’ailleurs été saisis, comme un Ipad, des téléphones portables et de grandes sommes d’argent.

N.M.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

À Casablanca, la “guerre des trottoirs” est (vraiment) déclarée

Une énième (et sûrement pas la dernière!) campagne de lutte contre l'occupation illégale de l'espace public, à Casablanca, est menée tambour battant