Casablanca: des nouvelles de la domestique torturée

Latifa, la jeune domestique torturée par ses employeurs à Casablanca, a quitté le 22 février la clinique où elle recevait ses soins après un mois de traitement.

Dans une déclaration à Le Site info, Omar Saâdoune, responsable du pôle de lutte contre le travail des enfants à l’association Insaf a confié que la victime s’est légèrement rétablie mais son état psychologique est toujours fragile. «Elle est actuellement au siège de l’association pour poursuivre sa convalescence», a-t-il affirmé.

Saâdoune a également précisé que les interventions chirurgicales et les services médicaux offerts à Latifa ont coûté 30 millions de centimes. «On n’a toujours pas réussi à payer la clinique. La direction de l’établissement, qui entretient de bonnes relations avec l’association, a accepté de nous accorder un délai, le temps de rassembler la somme», a-t-il ajouté.

Latifa est une jeune femme de ménage de 22 ans, originaire de Zagora. Après avoir abandonné ses études, elle s’était rendue à Casablanca pour y chercher de l’emploi afin de subvenir aux besoins de sa famille. C’est alors qu’une polémique a éclaté. Ses employeurs ont été accusés de torture sur la jeune femme et une enquête a été ouverte.

Noura Mounib




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page