Casablanca: des centaines de bars et restaurants dans le collimateur de Laftit

L’après-Ramadan ne s’annonce pas sous les meilleurs auspices pour des centaines de bars et/ou d’autres lieux où l’on sert des boissons alcoolisées. C’est ainsi que le ministère de l’Intérieur s’apprête à retirer leurs autorisations à quelque 800 bars et restaurants, rapporte le site Hespress.

Cette décision entrera en vigueur à partir du 14 juin courant, selon des responsables de la préfecture de Casablanca, et concernera bars et restaurants classés ou non classés de la métropole. Ceci, après l’expiration du délai de trois mois du ministère de l’Intérieur afin que les gérants des endroits précités renouvellent leurs autorisations de vente de boissons alcoolisées.

De son côté, le président de l’Association des professionnels du secteur a déclaré que cette décision aurait pour conséquence la fermeture de ces 800 bars et restos. Ce qui engendrera, selon Kacem Ajdouri Jilali, des répercussions sociales dont feront les frais plus de 3000 personnes. Et d’ajouter, dans sa déclaration à Hespress, que trois mois ne suffisent pas pour le renouvellement desdites autorisations et que cela exige au moins huit mois pour obtenir les documents nécessaires (administratifs et autres).

« Nous avons adressé des correspondances aux autorités locales et sécuritaires de la préfecture de Casablanca afin d’expliquer le nombre de problèmes auxquels nous sommes confrontés. Fait qui perturbe nos activités et permet aux propriétaires du foncier d’exercer un certain chantage qui nous prive de nos droits (…) », précise le président de l’association.

Et de conclure que le règlement de ce dossier ne fera qu’augmenter les frais pécuniaires qui sont estimés à 1 million de dirhams environ pour chaque établissement. Ce qui signifie, affirme Kacem Ajdouri Jilali, que ce sont « 80 milliards de centimes que les gérants de ces établissements devront débourser ».

Larbi Alaoui


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page