Casablanca: Derb Ghallef et Derb Omar vont déménager

Le Conseil de la ville compte prendre à bras le corps la problématique de plusieurs grands marchés de la capitale économique, dont les plus connus de Derb Omar et de Derb Ghallef, rapporte le quotidien Al Ahdath Al Maghribia de ce lundi.
Engorgement de la circulation causé par les camions de transport de marchandises diverses, occupation intempestive de trottoirs par des marchands informels, pollution sonore, sont quelques uns parmi les problèmes générés quotidiennement par plusieurs sites et leurs alentours, ajoute le journal.
Aussi, le Conseil de la ville a décidé d’allouer une enveloppe budgétaire de 8 millions de dirhams à l’étude relative au transfert de Derb Omar et de Derb Ghallef. Mais d’autres sites sont aussi concernés, tels que le marché aux grains de l’avenue Mohammed VI et les entrepôts de ferraille, aussi bien du quartier Salmia qu’à Ain Sebaa.
Concernant Derb Ghallef, dont la problématique perdure depuis des décennies, il sera transféré extra-muros, plus précisément à la commune Mejjatia Oulad Taleb. Un budget de 600 millions de dirhams a été alloué à ce projet de relogement qui se fera sur une superficie de 40 hectares. La construction d’entrepôts, de locaux commerciaux, de cafés-restaurants, de parkings pour voitures et camions, d’agences bancaires, entre autres équipements, est également prévue. De même que ledit projet prévoit le plan d’aménagement d’une zone d’habitation avec des appartements de 80 m2 dans des résidences de trois étages. Une école, une mosquée et un bain maure font aussi partie de ce plan d’aménagement.
Il est à rappeler, précise le quotidien, que le Conseil de la ville avait décidé la construction d’un souk au quartier Sidi Othmane, à proximité des abattoirs municipaux, il y de cela de nombreuses années. Cela s’était avéré un véritable fiasco du fait de l’exiguïté des locaux commerciaux, de l’absence de parkings et de sécurité requise.
Ce cas n’est pas pour rassurer les commerçants de Derb Ghallef et de Derb Omar, en particulier, qui craignent que leur relogement ailleurs n’ait des répercussions néfastes sur leurs activités. Cependant, le Conseil de la ville est décidé à transférer ces deux places commerciales pour les raisons précitées et promet aux commerçants de futures meilleures conditions de pratiquer leurs activités.
A signaler que l’étude entreprise par le Conseil de la ville a révélé qu’ils sont 2303 commerçants à Derb Omar, d’après les statistiques de la Chambre de commerce, d’industrie et de services de Casablanca. Les problèmes dont se plaignent ces commerçants, dont le nombre n’a cessé d’augmenter, ont été dûment cernés. Tout cela a permis aux autorités locales et aux agents économiques de diagnostiquer l’état des lieux et de présenter suggestions et recommandations susceptibles de donner satisfaction aux commerçants concernés, comme à l’administration.
Larbi Alaoui




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page