Casablanca: comment un escroc a tenté de profiter de la crise sanitaire

Les éléments de la police judiciaire relevant du district de sûreté de Mediouna (Casablanca), ont arrêté, lundi soir, un multirécidiviste, âgé de 60 ans, pour son implication présumée dans une affaire de falsification de sceaux officiels et d’escroquerie.

Dans un communiqué, la DGSN indique que le suspect a été interpellé en flagrant délit d’escroquerie et d’usurpation d’identité, prétendant être le délégué d’une organisation caritative nationale alors qu’il tentait de demander au directeur d’un établissement d’enseignement privé de faire don d’une contribution financière, sous prétexte de la distribuer aux catégories sociales vulnérables qui sont soumises aux mesures de l’urgence sanitaire adoptées pour lutter contre l’épidémie du nouveau coronavirus.

La perquisition menée dans le cadre de cette affaire a permis la saisie de la voiture du mis en cause, de deux faux timbres portant les sceaux de deux administrations publiques et d’une carte d’adhérent à une organisation caritative, en plus d’un registre qui comprend une liste de noms et sceaux de 54 entreprises privées basées dans les villes de Casablanca, Rabat, Bouznika, Mohammedia et Temara, soupçonnées d’être victimes d’escroquerie de la part du prévenu, ajoute la même source.

Le mis en cause a été placé en garde à vue à la disposition de l’enquête préliminaire menée sous la supervision du parquet pour déterminer les tenants et aboutissants de cette affaire et identifier les autres victimes éventuelles de ces actes criminels, conclut le communiqué.

M.S. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Etat d’urgence sanitaire: plus de 22.000 personnes arrêtées

Les opérations de sûreté, menées par les différents services de la Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) depuis la déclaration de l'état d'urgence sanitaire pour lutter contre le covid-19, ont permis d'interpeller 22.542 individus en flagrant délit de violation des mesures d'urgence