Casablanca: un charlatan exorciste accusé de viol par une « patiente »

Un célèbre charlatan à Casablanca, se prétendant exorciste, est dans de sales draps suite à la plainte d’une cliente qui l’a accusé de viol pendant une séance de «Ruqiya».

Dans une déclaration à Le Site info, Bouchra Abdou, directrice du centre Tahaddi pour la citoyenneté, a confié que la victime, qui suivait des séances de «Ruqiya » (exorcisme) chez le mis en cause, a décidé de dénoncer sa perversion et porter son affaire devant la justice. La jeune femme a accusé le charlatan de profiter des séances d’exorcisme au nom de la charia pour abuser de ses « patientes », les violer, leur toucher les parties intimes et assouvir ainsi ses besoins sexuels bestiaux.

La même source a précisé que la plaignante n’était pas la seule victime du charlatan, ajoutant que les autres ont préféré se vautrer dans le silence et cacher l’affaire pour éviter le scandale. «Plusieurs charlatans exploitent la religion pour abuser de leurs clientes. Il est temps que la société civile se réveille pour mettre fin à ce genre de crimes contre les femmes», s’insurge la directrice.

La «Ruqiya» est une forme d’exorcisme propre à l’islam, un ensemble de méthodes spirituelles qui consiste à remédier aux maladies occultes, comme la possession, par la récitation de versets coraniques.

N.M.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page