Casablanca: 50 voitures vandalisées par un délinquant notoire

Mais est-ce devenu le passe-temps favori et le moyen criminel de défoulement de certains voyous dans nos villes? Celui de vandaliser les voitures en stationnement après un match de football ou nuitamment. Le mobile de ces délinquants est soit le vol des objets s’y trouvant, soit pour “le plaisir” malsain de tout casser sur leur passage de hordes sauvages.
Parmi ces voyous, un jeune homme de 25 ans qui, mardi dernier, a perpétré des dommages matériels à 50 voitures, garées dans une rue du quartier Moulay Rachid, à Casablanca.
Selon une source fiable de Le Site info, le mis en cause était dans un état “anormal”. Il est entré dans une crise d’hystérie et s’en est pris aux vitres et pare-brise des véhicules.
Sitôt alertées, les autorités compétentes se sont empressées de mener une enquête sur cette affaire et ont réussi à mettre la main sur le casseur. Celui-ci, aux nombreux antécédents judiciaires, dont le vol et la consommation de stupéfiants, était sous l’effet de l’alcool et de psychotropes, précise la même source.
A l’heure où nous mettions en ligne, dix parmi les cinquante propriétaires de voitures vandalisées ont été entendus par les autorités compétentes. Tandis que le mis en cause a été placé en garde à vue dans le cadre de l’enquête supervisée par le parquet général compétent.
Une affaire similaire a eu lieu à Rabat, au quartier Al Mouhit (l’Océan), fin de la semaine écoulée. Vers 0h30, quatre individus encagoulés sont descendus d’une voiture de marque Dacia et ont fracassé les pare-brise et les vitres de 7 voitures garées entre la rue Berlin et la rue Bamako.
Après leur méfait, dont le mobile reste encore inconnu, ils sont repartis en trombe dans leur voiture, sûrement de location d’après certains témoins.
Les autorités sécuritaires ont pris connaissance de l’enregistrement de la caméra de vidéosurveillance d’une épicerie dont la devanture avait aussi été prise à partie par les quatre casseurs. Mais comme ils étaient encagoulés, comme écrit plus haut, ceux qui ont vu l’enregistrement vidéo disent qu’il s’avère difficile de reconnaître leurs traits.
Mais gageons que les services sécuritaires sauront les identifier, connaître leur mobile et les interpeller afin qu’ils répondent de leur méfait devant la justice.
Larbi Alaoui

Articles similaires

Suggestions d’articles

Marrakech: deux Singapouriennes victimes de vol

La police de Marrakech a arrêté en début de semaine deux individus pour avoir volé deux touristes dans l’ancienne médina de la ville ocre.