Casa: alerte aux rats et aux cafards dans les boulangeries!

La Fédération marocaine des droits du consommateur tire la sonnette d’alarme concernant de nombreuses boulangeries traditionnelles casablancaises, entre autres, ne respectant aucunement les règles d’hygiène les plus élémentaires à même de préserver la santé de leurs clientèles.

Ceci, écrit le site Hespress, alors que ce genre de commerce rapporte gros, surtout ces trois dernières années où la production de pains est passée de 80 millions d’unités, en 2012, à 110 millions l’année précédente, alors que les subventions allouées à ce secteur dépassent les 200 milliards de centimes.

Le président de la Fédération, Bouazza Kharrati, a assuré à Hespress qu’une grande majorité des boulangeries, aussi bien traditionnelles que modernes, est infestée de rats, de souris et de cafards. Particulièrement, dans les dépôts de farine et les endroits où celle-ci est pétrie.

En plus de ces dysfonctionnements et de ce laxisme hors-la-loi, Kharrati pointe aussi du doigt le non respect du poids réglementaire minimum d’un pain (200 grammes). Alors que le pain commercialisé ne pèse pas plus de 130 grammes et, dans le meilleur des cas, arrive à 150.

Et de préciser que les Marocains consomment quotidiennement quelque 100 millions de pains. Cela veut dire que ce sont 900 milliards de centimes qui changent de poche, chaque année que Dieu fait.

Le président de la Fédération marocaine des droits du consommateur alerte aussi sur l’utilisation du sucre au cours de la panification (ndlr: procédé technique permettant de transformer la farine en pain). Et ce, en lieu et place du glucose, matière garantissant les qualités intrinsèques d’un bon pain, dont le prix est considéré cher pour les boulangers.

L’étude réalisée par la Fédération, en plus des anomalies précitées, explique aussi que l’emploi du sucre, au lieu du glucose, est sciemment fait pour donner le change au consommateur avec la belle couleur dorée obtenue, donnant la fausse impression que le pain a été bien cuit selon les normes. Ceci est archi faux et a des répercussions néfastes sur la santé des consommateurs, dont des troubles du tube digestif et autres brûlures gastriques.

Larbi Alaoui

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page