Café “La Crème”: nouveau rebondissement dans l’affaire

La CremeLa Creme

Les autorités espagnoles ont interpellé dans un hôtel à Majorque un Marocain pour lien présumé avec le réseau criminel responsable de la fusillade du café “La Crème”, à Marrakech.

Selon Al Massae, l’Audience nationale à Madrid s’apprête à l’expulser, précisant qu’il sera poursuivi au Maroc pour non-dénonciation d’un crime et risque entre six mois et trois ans de prison ferme.

En parallèle, la police néerlandaise a appréhendé six autres suspects qui auraient un lien avec le leader du réseau. Entendus par les autorités, ils ont assuré que ce dernier est impliqué dans plusieurs meurtres commis ces deux dernières années.

Ce crime remonte au 2 novembre 2017 lorsque deux citoyens hollandais d’origine dominicaine et surinamienne se sont dirigés vers le café “La Crème” et ont ouvert le feu sur les clients. Cet assaut armé a fait un mort, un jeune étudiant en médecine, et deux blessés.

Les deux coupables ont été arrêtés pour meurtre avec préméditation et tentative de meurtre suite aux investigations menées immédiatement après le crime par la police judiciaire de Marrakech et la brigade de police judiciaire en coordination avec la direction générale de surveillance du territoire national.

S.L.

 

Articles similaires

Suggestions d’articles

À Casablanca, la “guerre des trottoirs” est (vraiment) déclarée

Une énième (et sûrement pas la dernière!) campagne de lutte contre l'occupation illégale de l'espace public, à Casablanca, est menée tambour battant