Café la Crème: l’avocate du principal accusé sort de ses gonds

L’avocate de l’un des principaux accusés dans la fusillade du café La Crème à Marrakech a assuré que son client refuse de se livrer à la police de peur de ne pas bénéficier d’un procès équitable.

Dans un entretien accordé à des médias néerlandais, elle a fait part de son inquiétude après la décision du parquet général d’offrir une prime à ceux qui collaboreront avec la justice pour mettre la main sur son client. «Il semble que la justice veut condamner mon client à tout prix. Ce dernier rejette toutes les accusations qui lui sont adressées. Le plus étonnant, c’est que je n’ai pas encore reçu le dossier du parquet général. Ces accusations ne sont annoncées pour l’instant que par la presse», a regretté l’avocate.

En parallèle, elle a refusé de révéler si elle est actuellement en contact avec l’accusé principal. «Je ne peux rien vous dire à ce sujet. Je ne sais d’ailleurs pas où il est actuellement et je ne cherche pas à le savoir», a-t-elle tranché.

Survenue en novembre 2017 à Marrakech, une fusillade avait fait un mort, un jeune étudiant en médecine, et deux blessés. Les victimes avaient été ciblées par erreur par deux tueurs à gage, des Surinamiens de nationalité hollandaise.

S.L.

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page