Le Cabinet royal sanctionne des élus de Rabat

Le PJDiste Mohamed Seddiki, maire de Rabat, et des conseillers communaux du PAM ont brillé par leur absence, lundi dernier, à Salé. Ceci, lors de l’inauguration par le roi Mohammed VI du projet de prolongement de la ligne 2 du tramway reliant les deux rives du Bouregreg.
Cette absence, selon les sources du quotidien Assabah de ce mercredi 25 octobre, est due aux évènements irresponsables que le Conseil de la capitale avait connus: anarchie, échanges de coups et de blessures, insultes chaises volantes, cris et hurlements.
Ce triste et indigne comportement n’a pas manqué de susciter la colère du Souverain et explique pourquoi le Cabinet royal n’a pas adressé d’invitation au maire de Rabat et à certains conseillers PAMistes et, ainsi, ne leur permettant pas de faire partie des personnalités présentes lors de l’inauguration précitée, croit savoir Assabah.
Le dernier épisode de ladite anarchie fait partie d’une série de faits similaires et de dysfonctionnements habituels à plusieurs réunions du Conseil de Rabat et ce, depuis les élections de 2005, précise le journal.
Et un rapport remis à Mohamed Mhidia, wali de la Région de Rabat-Salé -Kénitra, décrit la situation déplorable et irresponsable dans laquelle ont lieu ces réunions. Ce rapport des plus sombres et des plus accablants a aussi été remis au ministère de l’Intérieur, ainsi qu’à de hautes autorités, afin de prendre les mesures nécessaires concernant la façon dont les attributions du Conseil de Rabat devraient être opérées.
Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page