Boycott: inquiétude chez les Eaux minérales d’Oulmès

Le mouvement « mouhafidoune » qui dénonce la campagne de boycott est inquiet… Sur Facebook une personne de ce mouvement, proche des Eaux minérales d’Oulmès, a pointé du doigt « les conséquences alarmantes résultant de la campagne de boycott » sur l’économie nationale, ainsi que sur les postes d’emploi des entreprises dont les produits sont boycottés.
« Quelque 13000 postes d’emploi sont menacés. Ce qui signifie que 13000 familles sont menacées de chômage et de précarité », écrit-elle. Et de conjurer les employés des trois entreprises « de ne pas croire les informations que colportent les boycotteurs »!
Elle a également ajouté que la campagne de boycott à des desseins politiques et que les fausses rumeurs inventées par les boycotteurs n’ont qu’un seul et unique but: s’en prendre à un « adversaire politique ». Elle a aussi tenu à faire part des craintes des actuels investisseurs étrangers, comme celles de potentiels futurs investisseurs étrangers, à propos de la campagne de boycott.
Ce qui, selon elle, les a contraints à geler leurs investissements ou à cibler d’autres pays en lieu et place du Royaume et présage « d’une grave crise économique et d’une augmentation vertigineuse du taux de chômage ».
Larbi Alaoui


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page