Bouskoura: Un prince saoudien, victime de la mafia immobilière

La mafia immobilière est vraiment tentaculaire. Il ne se passe pas une semaine sans qu’une affaire ne fasse la Une des journaux avec son lot de victimes.
La dernière en date nous est rapportée par Assabah de ce lundi. La victime tombée dans ses filets est un prince saoudien. Possédant un palais à Bouskoura, à une vingtaine de kilomètres de Casablanca et voulant élargir la route menant à sa résidence, il a acquis un terrain mitoyen pour plus de 400 millions de centimes.
Le pot aux roses a été découvert par le prince, surtout que les vendeurs n’ont jamais voulu acter la vente chez un notaire. De son côté, le propriétaire du terrain a découvert que les mafieux ont recouru à des documents fictifs et falsifiés rédigés par un avocat et légalisés dans une commune casablancaise.
Ce nouveau scandale a éclaté grâce à une affaire relative à la spoliation de 12 hectares sur un terrain à Sidi Naïmi dans la province de Nouacer, commune de Bouskoura.
Le dossier de cette affaire a pris un tournant décisif avec l’arrivée de Mohamed Aujjar à la tête du ministère de la justice. Il a commencé à concrétiser les instructions royales visant à mettre fin aux agissements de la mafia immobilière, précise Assabah.
S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page