Bouknadel: le verdict est tombé pour le conducteur de l’ONCF

Le tribunal de première instance de Salé a condamné le conducteur du train qui avait déraillé mardi 16 octobre entre Kénitra et Bouknadel à 5 mois et 5 jours de prison ferme. Selon un membre de sa famille, il sera libéré ce mercredi 27 mars après avoir purgé sa peine.

Dans une déclaration à Le Site info, Manal, la fille du conducteur, n’a pas caché sa joie et souligné qu’elle n’a toujours pas réussi à fermer l’œil. «J’attends impatiemment de voir mon père qui sera libéré mercredi. J’étais sûre qu’il allait sortir de prison puisqu’il est innocent. Il n’a pas commis de crime», a-t-elle confié. Et d’ajouter : «Je veux juste le prendre dans mes bras après cinq moins de détention».

Le parquet avait inculpé le conducteur du train des chefs d’accusations d’homicide et de blessures involontaires. “L’enquête menée par les services de la police judiciaire de la Gendarmerie royale au sujet du déraillement du train navette rapide (TNR) reliant Rabat à Kénitra au niveau de Bouknadel a révélé que l’excès de vitesse qui a atteint 158 km/h sur le lieu de l’accident où la vitesse maximale est limitée à 60 km/h, est la cause du déraillement du train dont la locomotive a heurté un pont, faisant sept morts parmi les passagers du train et 125 blessés”, avait annoncé le procureur du Roi près le tribunal de première instance de Salé dans un communiqué.

S.L.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page