Boudrika, l’ex-président du Raja condamné pour diffamation

©DR

L’ex-président du Raja de Casablanca, Mohamed Boudrika, a été condamné ce lundi par la chambre correctionnelle du tribunal de première instance de Casablanca pour diffamation. Il doit verser à la partie plaignante, la FRMF, 1 dirham symbolique et payer 20 mille dirhams de dommages et intérêts. Le jugement devra être publié, par ailleurs, dans deux quotidiens.

Le procès de Boudrika a fait suite à l’accusation qu’il a portée à l’encontre de la fédération de football, par rapport à la fuite d’une copie du contrat de l’ex-joueur nigérian Michael Babatunde.

M.D

Articles similaires

Suggestions d’articles

Du nouveau dans l’affaire de l’enfant violé et tué à Meknès

Les services de police avaient procédé, dimanche dernier, à la reconstitution du meurtre de l’enfant Réda, dont le corps avait été retrouvé dans un bâtiment abandonné à côté de l’espace Sahrij Swani.