Benkirane s’en prend aux enseignants contractuels

La question des enseignants contractuels n’a pas fini de faire parler d’elle. Cette fois-ci, c’est au tour de l’ancien Chef de gouvernement de s’en mêler. En effet, Abdelilah Benkirane s’en est pris à ces enseignants, qui ont récemment organisé une série de manifestations à travers le Royaume.

En visite au domicile d’un dirigeant du Mouvement de l’Unicité et de la Réforme (MUR) à Taroudant, Benkirane en a profité pour prendre la parole, comme à son habitude. Il a ainsi indiqué être surpris “des personnes qui réclament leurs droits sans honorer leurs devoirs”.

Rappelons que la Coordination régionale des enseignants contractuels a haussé le ton en menaçant d’une année blanche. Le Chef du gouvernement, Saâd-Eddine El Othmani, a indiqué avoir demandé au ministre de l’Education nationale, Saïd Amzazi, d’engager un dialogue avec les syndicats du secteur en présence des enseignants, fonctionnaires des académies appelés “enseignants contractuels”.

Et d’assurer que l’Exécutif est soucieux de “fournir les conditions de stabilité et de sécurité professionnelles à ces enseignants”, à l’image de leurs collègues soumis au statut du ministère de l’Education nationale.

Pour rappel, les enseignants contractuels réclament leur intégration dans la Fonction publique. En réponse à cette revendication, le ministre de l’Education nationale avait affirmé qu’il ne peut y avoir de marche arrière concernant les clauses liant le ministère aux enseignants contractuels.

K.Z.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Rabat: prison ferme pour un étudiant qui a insulté Benkirane

Le Tribunal de première instance de Rabat a condamné, ce vendredi matin, un étudiant universitaire à trois mois de prison ferme, assortis d'une amende de 500 dirhams.