Benkirane réagit à l’affaire de la journaliste Hajar Raissouni

Après l’arrestation, samedi dernier, de la journaliste marocaine Hajar Raissouni, pour des accusations de relations sexuelles hors mariage et d’avortement illégal, Abdelilah Benkirane a réagi à cette affaire qui fait couler beaucoup d’encre. L’ancien chef de gouvernement n’a pas manqué d’exprimer son soutien à la journaliste d’Akhbar Al Yaoum qui devrait célébrer son mariage le 14 septembre.

Dans une déclaration à Al Yaoum24, Abdelilah Benkirane a indiqué qu’il n’était pas au courant des détails de cette affaire. «Après m’être penché sur le rapport médical, j’annonce ma solidarité absolue avec la journaliste Hajar Raissouni et je lui promets d’assister à son mariage», a-t-il affirmé.

Hajar Raissouni, son fiancé, qui est prof universitaire soudanais, un gynécologue et son aide-assistante ont été arrêtés et ont comparu lundi devant un tribunal en état de détention provisoire. Les quatre suspects ont réfuté toutes les accusations qui leurs sont adressées et le gynécologue a indiqué que Hajar Raissouni, qui a été arrêtée à la clinique, a dû subir une intervention d’urgence à cause d’une hémorragie interne. Al Yaoum 24 a d’ailleurs publié un bulletin de consultation, délivré par le CHU Ibn Sina de Rabat à la demande de la police, prouvant que la jeune femme n’a pas subi d’avortement et qu’elle souffrait, en effet, d’un saignement.

A noter que Hajar Raissouni, 28 ans, est la nièce d’Ahmed Raissouni, l’ancien chef du MUR. Il est actuellement président de l’Union mondiale des oulémas.

N.M.

 

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page