Belmokhtar polyglotte…sauf pour l’arabe

©DR

Le ministre de l’éducation nationale, Rachid Belmokhtar, a surpris les invités d’une soirée organisée par l’Institut Cervantes, lundi dernier, par son excellente maîtrise de l’espagnol.

A l’occasion de l’inauguration de “la semaine de la langue espagnole”, le ministre a ainsi prouvé sa “parfaite maîtrise du castillan”.

Afin que les personnes qui ne comprennent pas l’espagnol puissent le suivre, le ministre a finalement décidé de clore en français son long discours. Parmi ces personnes, il y avait un certain Lahcen Daoudi, ministre de l’enseignement supérieur.

Selon le quotidien Akhbar Al Yaoum qui a rapporté cette information, le niveau d’arabe de Rachid Belmokhtar comporte des petites lacunes qui font souvent “sourire ses collègues au gouvernement”.

“Rachid Belmokhtar parle couramment le français, l’anglais, l’espagnol et l’arabe dialectal”, conclut le quotidien avec ironie.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le ministère de l’Education fait une nouvelle mise au point

Le ministère de l'Education nationale, de la formation professionnelle, de l'enseignement supérieur et de la recherche scientifique, département de l'Éducation nationale a affirmé, dimanche, que "les déclarations attribuées au directeur des curricula et des programmes concernant les examens scolaires sont fausses".