Aziza Jalal: le “come back” après plus de trente ans (VIDEO)

Par Larbi Alaoui

Plus de trente années se sont passées depuis que la chanteuse marocaine avait décidé de mettre fin à sa brillantissime carrière artistique. C’était en 1985 , au grand dam de ses admirateurs  et de ses fans, aussi bien marocains, égyptiens que ressortissants de tous les pays arabes, entre autres.

Et revoilà que Aziza Jalal, originaire de la capitale ismaélienne, ayant débuté sa carrière fulgurante en reprenant des succès d’Assmahan, va sans doute revenir à ses premières amours: la chanson. C’est du moins le souhait de son public qui n’avait point digéré sa retraite artistique prématurée.

Cela se réalisera-t-il après le décès de son mari, l’homme d’affaires saoudien, Cheikh Ali bin Butti al-Ghamdi?  A rappeler qu’après avoir convolé en justes noces avec la chanteuse, le défunt lui avait interdit de pousser la chansonnette, sauf pour lui tout seul, dans son palais.

Ce mariage d’amour, croit-on savoir, n’a pu se faire qu’après des sacrifices et des renonciations de part et d’autre. L’artiste marocaine avait accepté de faire une croix sur sa brillante carrière et l’homme d’affaires saoudien avait tenu tête à sa famille qui ne voyait pas d’un bon oeil son union avec une chanteuse célèbre.

Pendant sa retraite dorée dans la ville saoudienne de Taïf, dans la région duHedjaz, Aziza Jalal n’avait point “chômé”. Femme au foyer , elle avait enfanté trois garçons, ayant tous été lauréats d’universités. Comme Pangloss , personnage de “Candide”, de Voltaire, elle cultivait sereinement son jardin et s’occupait de sa famille.

Pourtant, trente quatre ans plus tard, ce  “come back”, si espéré par le public de Aziza Jalal, si attendu, devenu si improbable au fil des années,  sinon impossible, est sur le point de répondre présent.  C’est du moins ce qu’espèrent ses fans après l’apparition de leur idole dans l’émission de la chaîne saoudienne MBC, “Likae min sifr” (Rencontre à partir de zéro), diffusée mardi dernier.

La diva marocaine, à la fin de l’entretien, a interprété la chanson  qui avait été reprise par plusieurs chanteuses, dont  Nancy Ajram et Houda Doudar, intitulée ” Mestaniyak”( Je t’attends). Plus de trois décennies après son absence forcée, la voix de Aziza Jalal est toujours aussi belle et enchanteresse. Imaginez le bonheur de son public qui attendait  ce retour presque désespérément. Et ne voilà-t-il pas que son attente a pris fin (pour de bon?) et que son voeu  pourrait, enfin, être exaucé!

Et si cela s’avérait, gageons que la diva retrouvera vite son aura d’antan, renaîtra de ses cendres, tel le Phénix mythologique et charmera tous ses fans  de sa voix unique. Et ce, en interprétant de nouvelles et belles chansons, aussi bien égyptiennes , khalijies que marocaines.

Dans ce cas de figure, fredonnons avec son public” Mestaniak” et souhaitons bon vent à Aziza Jalal!

L.A. (avec Meryem Salah)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Aziza Jalal: l’heure de son “come back” a-t-elle sonné ?

On le pressentait, c'est presque arrivé! Il s'agit du retour de la diva marocaine, Aziza Jalal, à ses premières amours: la chanson.