Azemmour: 20 ans après l’assassinat de son épouse, le meurtrier est arrêté 

La gendarmerie royale d’El Jadida et d’Azemmour ont réussi à lever le voile sur l’affaire d’une femme disparue depuis 20 ans. 

Au moment de la disparition, l’hypothèse d’une fugue de son domicile conjugal avait été avancée, d’autant plus qu’elle était en désaccord permanent avec son époux, rapporte Al Massae.

Or, il y a quelques jours, le poste de gendarmerie d’Azemmour a reçu des informations faisant état d’un conflit entre le mari et son frère, habitant le douar d’El Ghazoua, dans la commune rurale d’Ouled Rahmoune, et les accusant d’être derrière la disparition de la femme dont ils cachent le secret.
Ces informations ont poussé les gendarmes à ouvrir une enquête poussée. Cerné par les questions des enquêteurs, le mari âgé de 47 ans, est passé à table en avouant avoir assassiné son épouse et s’être débarrassé de son corps en l’enterrant dans un gourbi délaissé du douar.
Sur instruction du procureur du Roi, les gendarmes ont pioché dans le gourbi pour ne trouver qu’un squelette sans tête. Le meurtrier a alors avoué avoir décapité sa femme. Les recherches n’ont rien donné. L’assassin a finalement reconnu avoir également mis la tête sous terre. D’autres recherches se poursuivent…


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page