Autoroutes du Maroc: les resquilleurs de plus en plus nombreux

Les fraudeurs de péage sont de plus en plus nombreux sur les autoroutes du Royaume. Et ce, malgré les mesures judiciaires et les sanctions prévues par la loi et entrées en vigueur depuis l’été 2016!

La Société des autoroutes du Maroc (ADM) a ainsi enregistré 5400 cas de fuites aux péages concernant tous les axes routiers, rapporte le quotidien Al Massae. Ce nombre de resquilleurs est d’autant plus alarmant que sur certaines autoroutes, le droit du péage ne dépasse guère les 15 DH comme montant minimum.

Ces fraudes coûtent un déficit évalué à 30 millions annuellement à ADM, selon les chiffres que révèlent les huit premiers mois de 2019, précise la même source.

A rappeler que les fraudeurs risquent gros. Ils seront poursuivis par ADM et devront payer des amendes. Dans le cas contraire, la justice procédera à la saisie de leurs biens et ils risquent même d’être condamnés à des peines d’emprisonnement.

Sans doute que certains parmi les 5000 resquilleurs enregistrés chaque jour par ADM ignorent-ils que des caméras fixées à la sortie des péages enregistrent et les visages des contrevenants et les numéros d’immatriculation de leurs véhicules. Sans doute ne savent-ils pas que certains de leurs “confrères” fuyards avaient ainsi été confondus, dans la Région Rabat-Salé-Kénitra, et qu’ils ont été dans l’obligation de payer des amendes.

L.A.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Le roi Mohammed VI a écrit au président du Chili

Le Souverain saisit cette occasion pour exprimer sa profonde satisfaction des relations d'amitié solides unissant le Royaume du Maroc et la République du Chili