Autodafé collectif à Tanger des diplômes des dix mille cadres pédagogiques

C’est une expression de dégoût et de désespoir total que de brûler ses propres diplômes sur la place publique. C’est ce qu’ont fait des futurs enseignants pour qui l’horizon s’est obscurci.

La coordination nationale des 10000 cadres pédagogiques a organisé dernièrement une marche de protestation à Tanger, pour dénoncer le laxisme du gouvernement quant à leur insertion dans le secteur de l’enseignement. Cette marche a été réprimée par les forces de l’ordre et plusieurs manifestants ont été conduits à l’hôpital pour y recevoir des soins.

Mais les cadres persistent et signent. Ils viennent d’exprimer leur désespoir en organisant un autodafé collectif de leurs diplômes, qui selon eux, ne servent plus à rien.

A rappeler que le chef du gouvernement Abdelilah Benkirane avait signé un accord-cadre avec les ministres des finances, de l’enseignement supérieur, et les présidents des universités portant sur un programme s’étalant sur trois ans visant à former 10000 cadres pédagogiques à l’horizon 2016. Cette formation débouche sur la délivrance d’une licence professionnelle leur permettant d’accéder à l’enseignement privé, selon les besoins de ce secteur. Le gouvernement y avait alloué alors un budget de 161 millions de dirhams et une bourse mensuelle de 1000 dirhams sur 10 mois.

T.J


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page