Augmentation des salaires: le gouvernement passe à l’action

Le Chef du gouvernement, Saâd Dine El Otmani, a indiqué que le gouvernement a entrepris, depuis ce jeudi, la mise en oeuvre des dispositions de l’accord tripartite sur le dialogue social signé le 25 avril 2019 entre le gouvernement, trois centrales syndicales et la Confédération générale des entreprises du Maroc (CGEM) par le biais de l’adoption de 36 projets de décret.

Qualifiant “d’historique” la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, El Otmani a réitéré la volonté du gouvernement de poursuivre l’application de tous les termes de cet accord “non seulement ceux relatifs à l’augmentation des salaires mais également les libertés syndicales, l’institutionnalisation du dialogue social et l’instauration de sa régularité ainsi que les autres aspects et dispositions”.

Le gouvernement poursuit la mise en application de toutes les mesures prévues par l’accord tripartite sur le dialogue social concernant le volet de l’amélioration des revenus des différents cadres, fonctionnaires et agents de l’Etat dans les administrations publiques, les collectivités territoriales ainsi que les personnel des établissements publics à caractère administratif, dont l’augmentation des salaires et des allocations familiales, a-t-il déclaré en ouverture de la réunion hebdomadaire du Conseil de gouvernement, relevant que les 36 décrets présentés au Conseil de gouvernement lors de cette réunion constituent le “début effectif” de la mise en application de l’accord tripartite.

El Otmani a salué dans ce sens les efforts de tous les secteurs concernés, en particulier le ministère de l’Économie et des Fiances et le ministre chargé de la Réforme de l’administration et de la Fonction publique ainsi que le Secrétariat général du gouvernement, soulignant que l’élaboration de ces décrets est un travail qui “requiert des efforts et de la rigueur”.

S.L. (avec MAP)

Articles similaires

Suggestions d’articles

Coronavirus au Maroc: ne croyez pas tout ce qui est relayé !

Le Coronavirus, qui a fait des milliers de morts dans le monde, est à l'origine d'un flot de Fake news relayées sur les réseaux sociaux. La MAP fait le tri entre les intox et les bonnes informations, pour une meilleure sensibilisation.