Au Maroc, seuls les riches bénéficient de la croissance (rapport)

©DR

C’est un véritable pavé dans la marre qu’a lancé l’ONG Oxfam ce lundi. L’ONG a indiqué qu’au Maroc, la croissance bénéficie à “un tout petit nombre de personnes très riches”.

L’ONG pointe du doigt les nombreux “privilèges fiscaux” qui sont surtout dédiés aux multinationales.

Concernant le système fiscal, il est “inefficace dans la lutte pour une meilleure redistribution des richesses”, rapporte Oxfam, citée par l’AFP.

L’ONG va plus loin et qualifie même le Maroc comme étant “un des pays les plus inégalitaires d’Afrique du nord”.

Dans ce rapport intitulé “Un Maroc égalitaire, une taxation juste”, on peut lire qu’en 2018, les milliardaires marocains les plus riches détenaient à eux seuls 4,5 milliards de dollars, tandis qu’à l’opposé, 1,6 million de personnes sur 35 millions d’habitants étaient considérés comme pauvres”.

La fiscalité constitue l’un des points noirs du pays selon ce rapport qui donne comme exemple la TVA. Elle représente 30% des ressources fiscales du Royaume, mais “ne s’applique pas à tous les secteurs”.

Un rapport qui tombe à pic avec les 3èmes assises nationales sur la fiscalité, prévues le 3 et 4 mai. Cet événement doit dessiner les contours d’un nouveau système fiscal national plus équitable, performant et compétitif au service de la croissance, de l’emploi et de la justice sociale.

“La promotion de la croissance économique, la création d’emplois et la réduction des inégalités doivent être érigées au rang de priorités dans le cadre de la nouvelle politique fiscale”, a explique le président du Comité scientifique des 3èmes Assises nationales sur la fiscalité, Mohammed Berrada.

“Les réformes menées par le passé ont fait que le système fiscal marocain est relativement en progrès par rapport à plusieurs pays du monde”, a-t-il dit, notant toutefois qu’eu égard aux défis futurs, “il est nécessaire de mener une réflexion profonde sur la modernisation du système fiscal national pour qu’il soit en phase avec les nouvelles réalités du Royaume et les exigences du nouveau modèle économique en gestation”.

Soufiane Laraki

Articles similaires

Suggestions d’articles

Un méga-complexe pétrochimique verra le jour au Maroc

Un accord pour la construction d'un complexe pétrochimique d’une valeur de près de deux milliards d’Euros au Maroc a été signé, ce mercredi à Sotchi, en marge du Forum économique Russie-Afrique.