Attendus au tournant, 10 ministres craignent d’être limogés

Le chef du gouvernement Saad Eddine El Othmani a informé jeudi 3 août les ministres concernés par le programme de développement « Al Hoceima, phare de la méditerranée » qu’ils sont toujours privés de congés annuels, conformément aux instructions royales.
Ils sont également interdits de quitter le territoire national afin de poursuivre leur travail sur le terrain avec des visites d’inspection des travaux en cours dans la région.
Ces décisions touchent pas moins de dix ministres. Ils sont tenus de rester en « stand by » et de ne pas éteindre leurs portables afin de répondre aux appels urgents pour davantage d’explication sur des données ou des travaux touchant un des projets qui connaissent dysfonctionnements et retards.
Le quotidien Assabah précise qu’aucun ministre concerné par le programme d’ »Al Hoceima, phare de la méditerranée » n’a été informé des résultats de l’enquête menée par la commission d’inspection diligentée par les ministères de l’intérieur et des finances. De ce fait, dix ministres broient du noir et sont sur les nerfs de peur d’être limogés.
Par ailleurs, El Othmani a informé le reste de ses ministres qu’ils peuvent prendre leurs vacances, tout en leur demandant de rester joignables en cas d’urgence. Ils doivent déposer auprès du chef du gouvernement et du cabinet royal l’itinéraire de leurs déplacements, affirme enfin le quotidien.
N.B.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page