Attaques en Nouvelle-Zélande: Erdogan a évoqué le Maroc!

Une semaine jour pour jour, après l’odieux acte terroriste qui a tué 50 innocentes victimes, dont le seul tort est d’être musulmanes, la Nouvelle-Zélande a vécu un vendredi mémorable dont indignation, compassion et solidarité ont été les principaux ingrédients.

L’hommage rendu aux victimes du carnage perpétré par l’illuminé extrémiste australien, dans deux mosquées de Christchurch, a été des plus vibrants. Ainsi, deux minutes de silence ont été observées dans tout le pays après que l’appel de la prière (Al Adane) de ce vendredi 22 mars a été diffusé par les radios et télévisions néo-zélandaises. De même que la Première ministre, Jacinda Arden, et des milliers de citoyens se sont également recueillis en face de la première mosquée, Al-Nour (la lumière), ayant abrité les premières rafales meurtrières du tueur, à qui nous ne ferons pas l’honneur de citer le nom.

Le Royaume, dont le Souverain et les autres composantes de la société ont manifesté, de plusieurs façons, leur indignation et leur solidarité, a été évoqué dans cette tragédie innommable. Et par qui? Par le président turc, Recib Tayyip Erdogan, dans une tribune libre sur les colonnes du quotidien américain The Washington post.

Dans son manifeste glorifiant la théorie conspirationniste et islamophobe dite du « Grand remplacement », credo des extrémistes de droite de par le monde, le terroriste australien aurait plusieurs fois cité la Turquie et son président. Celui-ci s’est dit alors intrigué par ce fait et a décidé les autorités d’Ankara à diligenter une enquête sur le sujet.

Et effectivement, il s’est avéré que l’auteur de ces attaques terroristes avait bel et bien séjourné deux fois en Turquie en 2016. Et Erdogan d’ajouter que l’Australien était aussi passé par d’autres pays dont la Croatie, Israël et… le Maroc.

Le président turc, sans donner davantage de détails sur les séjours du terroriste dans ces pays, ni leurs motivations, assure de la coopération de son pays avec la Nouvelle Zélande afin d’élucider les tenants et aboutissants de ce drame et de faire en sorte que de tels actes terroristes ne puissent plus se reproduire.

À rappeler que l’Australien a été inspiré par l’idée de tuer les musulmans « envahisseurs », lors de son séjour en France. Sa grande déception que Marie Lepen, présidente du Rassemblement national, ex-Front national, ait encore une fois échoué aux présidentielles est également pour beaucoup dans sa folie meurtrière ayant fait 50 victimes innocentes, femmes, enfants et hommes confondues, à Christchurch, ce funeste vendredi 15 mars courant.

Larbi Alaoui

Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters


Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page