Assilah: un jeune de 23 ans allait commettre l’irréparable

Un commissaire de police principal, chef de la Brigade de la police judiciaire relevant du commissariat d’Assilah, a été contraint de faire usage de son arme de service, ce dimanche à Assilah, pour arrêter un individu, âgé de 23 ans, aux multiples antécédents judiciaires pour trafic de drogues dures, qui exposait la vie des éléments de la police à un danger sérieux à l’aide d’un sabre.

Les éléments de la police étaient intervenus pour arrêter le suspect qui faisait l’objet de plusieurs avis de recherche au niveau national pour trafic de drogue, dans la zone montagneuse de “Kedlil”, près de la ville d’Assilah, indique un communiqué de la DGSN, précisant que le mis en cause a opposé une résistance farouche face aux agents de sûreté, ce qui a contraint le chef de la police judiciaire à tirer deux balles, une a touché le prévenu au niveau de la jambe et l’autre à l’épaule.

L’utilisation de l’arme de service par le policier a permis de neutraliser le suspect qui a été interpellé en possession d’une quantité d’héroïne, de l’arme blanche utilisée dans cette agression et d’une bombe lacrymogène, ajoute la même source.

Le mis en cause a été placé sous surveillance médicale à l’hôpital pour recevoir les soins nécessaires en attendant de le soumettre à l’enquête menée sous la supervision du parquet compétent, conclut le communiqué.

S.L. (avec MAP)

Suggestions d’articles

La DGSN explique ce qui s’est passé à Khémisset dimanche

Un brigadier de police du district provincial de Khémisset a été contraint, tôt dans la matinée de dimanche, d'utiliser son arme de service et de tirer deux balles de sommation lors d'une intervention sécuritaire en vue d'arrêter deux frères.