Assassinat de Benaïssa Aït El Jid: le principal mis en cause aux abonnés absents

[bd_table]
Header 1 Header 2
Division 1 Division 2
[/bd_table] Vingt-trois après le meurtre de Benaïssa Aït El Jid, en 1993, l’affaire n’a pas encore livré tous ses secrets. Et c’est aujourd’hui, mercredi 24 janvier, que la Cour d’appel de Fès s’y intéresse de nouveau, sur la demande de l’avocat de la famille de l’étudiant d’extrême gauche, assassiné dans des circonstances non élucidées jusqu’à présent.

A noter que Abdelali Hamieddine, principal accusé dans cet assassinat et membre dirigeant du PJD, ne  s’était pas présenté devant le tribunal, par deux fois dans le passé. Brillant aussi par son absence lors de l’audience de mercredi, il lui est demandé d’obtempérer par la famille de Benaïssa, même manu militari. Dans une déclaration à Le Site info, le concerné a affirmé qu’il se trouve actuellement en mission parlementaire à Strasbourg, en France.

D’un autre côté, l’Institution Benaïssa  Aï El Jid a organisé un sit-in de protestation devant le tribunal, ce mercredi, dans l’objectif de défendre l’indépendance de l’autorité judiciaire. Laquelle indépendance, selon l’institution, est menacée par les  dernières déclarations partiales et partisanes du chef de gouvernement et par le ministre d’Etat chargé des droits de l’Homme, défendant Hamieddine et demandant de l’innocenter. Ceci, en essayant « d’influencer l’autorité judiciaire et d’imposer la politique des deux poids et mesures concernant la victime et l’accusé », a-t-on ajouté.

Pour le Pr.Rachid Lazrak, conseil juridique et fiscal, les déclarations d’El Othmani et de Ramid sont gravissimes et violent le respect dû à l’Etat, aux institutions et à  l’indépendance de l’autorité judiciaire, Plus grave encore, cette interférence est considérée comme un crime par la loi et du fait de l’article 109 de la Constitution.

L.A. et M.A.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page