Arrestation de non-jeûneurs à Casablanca: nouveau rebondissement dans l’affaire

Les services sécuritaires de la ville de Casablanca ont libéré, ce mercredi soir, les personnes arrêtées suite à la descente dans un café de non-jeûneurs dans l’avenue Anfa.

Selon une source de Le Site info, les non-jeûneurs ont été libérés après la rédaction de procès-verbaux.

Pour rappel, la police avait effectué une descente dans un café servant des repas en pleine journée de Ramadan, et ont procédé à l’arrestation des clients, des employés ainsi que de la gérante de l’établissement.

Notons que l’article 222 du Code pénal punit d’un à six mois de prison et d’une amende de 200 à 500 dirhams quiconque « notoirement connu pour son appartenance à la religion musulmane, rompt ostensiblement le jeûne dans un lieu public pendant le temps du ramadan, sans motif admis par cette religion ».

M.F.

 


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page