Arrestation de Mortada Iamrachen et de plusieurs figures du Hirak

Mortada Iamrachen est considéré à Al Hoceima comme un « salafiste modéré ». Il est décrit par ses proches comme un homme qui prône la non violence et qui demande de faire très attention aux discours de haine. Ses rapports avec Nasser Zefzafi restent assez ambigus. Certaines sources affirment même qu’il aurait pris ses distances avec lui, alors que d’autres le qualifie « d’ancien bras droit de Zefzafi ».

Samedi dernier, les éléments de la police judiciaire ont rendu visite au domicile de sa famille pour procéder à son arrestation, mais il ne s’y trouvait pas. Quelques instants plus tard, il a publié un post sur les réseaux sociaux annonçant à ses amis que son tour était arrivé. Mis sous le régime de la garde à vue, de très lourdes accusations pèsent sur Mortada Iamrachen, qui a vécu un moment en Arabie Saoudite avant de rentrer au Maroc.

Par ailleurs, cinq autres personnes ont été arrêtées en 24 heures dans le cadre des événements d’Al-Hoceima.

Silya Ziani et Karim Amghrar, considérés par les autorités comme des leaders du Hirak, ont été transférés à la prison de Oukacha après une garde à vue samedi soir. Ils seront jugés pour notamment avoir participé à une manifestation non-autorisée et avoir proférés des slogans jugés dangereux.

Soufiane Laraki




Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page