Après#Zéro Mika, voici #Zéro Grissage!

Suite à l’opération Zéro Mika, un groupe d’activistes a lancé une campagne au cours de cette semaine: ils exigent la restauration de la sécurité dans les villes et les campagnes du royaume sur le thème: Zéro Agression.

Ces personnes ont publié sur les réseaux sociaux un Hashtag: #Zéro_Grissage (ndlr : Zéro Agression) comprenant un nombre de statuts exigeant la sécurité dont un spécialement destiné au directeur de la sureté nationale, Abdellatif Hammouchi.

Les révoltés lui ont demandé d’organiser une campagne pour lutter contre les agressions dans les rues du Maroc: «La situation est devenue catastrophique. Les agressions ont lieu de jour comme de nuit. Se balader dans les rues est devenu impossible. Les voleurs ont commencé à instaurer un couvre-feu général pour les citoyens dans plusieurs endroits. Il est demandé aux responsables de la sécurité nationale d’intervenir et de sanctionner toute personne voulant mettre en péril la vie et la sécurité des citoyens.»

Un autre statut demande le retour de la police d’intervention, connue pour son efficacité et sa violence. « Ce genre de police a été subitement abandonnée, en octobre 2006, par Charki Draiss, ancien directeur de la sûreté nationale ».

Le groupe fondateur de l’opération Zéro-Grissage a promis la publication d’une pétition signée par tous ses participants et par les personnes déprimées par le manque de sécurité dans les villes marocaines.

Son objectif principal consiste à convaincre un million de signataires. Les MRE sont aussi concernés par cette opération révolutionnaire, car eux aussi sont touchés par ce scandale quotidien.

Omayma Aidouni


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page