Après une couv polémique sur Saad Lamjarred, VH magazine se justifie

Le nouveau numéro de VH magazine qui est actuellement dans les kiosques fait parler de lui sur les réseaux sociaux. Beaucoup d’internautes dénoncent le fait que Saad Lamjarred soit mis en avant dans cette interview alors que son affaire de viol présumé n’est toujours pas terminée.

Morceaux choisis: « Comment pouvez-vous faire de la pub à une personne qui est accusée de viol et dont le procès n’est pas encore terminé? »; « Vous essayez d’influencer l’affaire Lamjarred, alors que la plaignante vient de s’exprimer »; « Il ne manque pas de toupet !!! Quelle arrogance!!! Honte au magazine!! » Comment un magazine respectable se permet de cautionner les dires d’un personnage en cours d’audition ».

LIRE AUSSI: Saad Lamjarred à Version Homme: « Je suis un autre homme »

Aussitôt après le magazine a tenu à mettre les points sur les i dans un post sur sa page Facebook:

« Que l’on soit clair: quand VH donne la parole à Saad Lamjarred dans son numéro de novembre, actuellement dans les kiosques, le magazine ne se substitue pas à la justice qui n’a pas encore statué dans cette affaire dont on attend le procès et le dénouement. VH est allé à la source de l’information pour partager avec ses lecteurs la première interview de la star marocaine depuis plus d’un an », indiquent les responsables.

Et d’ajouter: « Depuis 15 ans que VH existe, le magazine a toujours fait connaître de très nombreux marocains un peu partout dans le monde. Nous avons fait découvrir des figures aujourd’hui célèbres. Nous avons aussi traité des thématiques fortes d’actualité. Vous vous souvenez de la Couv avec Tariq Ramadan? VH cautionnait-il les frères musulmans et l’idéologie radicale islamiste? Loin de là. Au contraire, nos positions ont toujours été claires et limpides. Pourtant, il fallait parler à Tariq Ramadan et lui donner la parole. C’est le boulot de tout journaliste qui connait son métier. Idem quand on a traité d’Al Jazeera en plein chaos de la guerre et des crises diplomatiques ».

« Eclairages, prises de parole, souci d’aller à la source pour avoir la bonne info. Pareil, quand on a mis en Couv Driss Benhima alors en conflit avec l’association des pilotes de ligne de la RAM. Il ne s’agissait pas pour nous de prendre position ni de juger ni de défendre qui que ce soit. Il était question pour nous de donner encore une fois la parole à l’intéressé. Et qu’en est-il de notre couv historique sur les Marocains de Guantanamo? Nous étions les seuls à les avoir rencontrés pour les interviewer dans nos locaux à Casablanca. Le but? Encore une fois, lever le voile sur les non-dits et aller à la source de l’information. Et les exemples sont très nombreux en 15 années où VH s’est toujours montré pointilleux dans le choix de ses couvertures et de ses interviews », affirme le message de VH.

Et de conclure: « Aujourd’hui, on a rencontré Saad Lamjarred, on l’a interviewé, on lui a donné la parole, toujours dans cette démarche d’apporter à nos lecteurs une vision claire de l’actualité et de ceux qui la font. Lisez ce numéro, lisez cet entretien et faites-vous votre propre jugement. Merci ».

De son côté, Kamal Lahlou, PDG du groupe de presse, indique dans son édito que « Saad Lamjarred est une icône qui a prouvé au monde qu’on peut y arriver par la détermination, l’acharnement, le travail et la persévérance », tout en précisant respecter « le travail des magistrats et la présomption d’innocence ».

S.L.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page