Après ses propos polémiques, Yatim présente ses excuses aux Marocains

Depuis samedi, Mohamed Yatim se retrouve au coeur d’une nouvelle polémique sur les réseaux sociaux.

En effet, des propos du ministre PJDiste de l’Emploi, tenus lors d’une sortie médiatique, ont suscité l’ire des internautes. Interrogé sur la campagne de boycott de certains produits de consommation, le responsable gouvernemental avait déclaré qu’il n’était pas concerné par le boycott. « Je suis un ministre et non pas un citoyen de la rue », avait-il affirmé. Des propos qui ont provoqué un tollé sur la Toile.

Face au tollé, le ministre a précisé que la déclaration en question remonte au 4 mai dernier. Il a également insisté sur le contexte de sa sortie, en affirmant qu’il a été interrogé en tant que ministre.

Ce dimanche, Yatim a une nouvelle fois réagi à la polémique. Dans un long post Facebook, il a tenu à présenter ses excuses aux Marocains et aux membres de son parti.

« La fonction ministérielle a un début et une fin inévitable, alors que la citoyenneté est une identité, une entité, qui n’a ni début ni fin », a-t-il écrit.

Et d’ajouter: « Citoyen marocain et fier de l’être, et responsable gouvernemental, aux côtés de tous les membres de l’équipe gouvernementale, engagé à servir le peuple auquel nous appartenons ».

Regrettant la « déformation » de ses propos, le ministre a tenu à rappeler que la déclaration, qui date d’il y a plus de trois semaines soit au tout début de la campagne de boycott, avait pour intention de « rappeler au journaliste qu’il me posait la question en tant que responsable gouvernemental et qu’il n’allait pas le faire si j’étais un citoyen lambda ».

Et de conclure en présentant ses excuses à tous ceux qui se sont sentis offensés par de tels propos.

Lire aussi: Boycott: Yatim s’explique après ses propos qui ont choqué la Toile (VIDEO)

Y.B.


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco



Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page