Après sa condamnation, Dounia Batma répond à ses détracteurs (PHOTOS)

Après sa condamnation, mercredi soir, à 8 mois de prison ferme pour son implication dans l’affaire «Hamza monbb», Dounia Batma s’est fendue d’un long message pour répondre à ses détracteurs.

Sur son compte Instagram, la chanteuse a écrit : «Je serai toujours la même. Je ne vais jamais changer et je serai toujours forte».

Dounia Batma a également répondu à Ridouane Erramdani qui a publié des stories ce jeudi où il affirme que l’artiste est victime de son entourage. «Quand on insulte ta mère sur les réseaux sociaux, la qualifiant de prostituée, quand on souhaite que ta fille tombe malade, quand on dit que ta sœur a été adoptée… Comment voulez-vous que je me taise ? Ma dignité et celle de ma famille est par-dessus tout. Je ne permets à personne de m’humilier. C’est un complot des adversaires du succès. Mon silence ne veut pas dire que je suis faible ou que j’ai peur», a répondu la chanteuse.

Et d’ajouter : «Mes ennemis paient des gens pour m’attaquer sur les réseaux sociaux et donner, ainsi, un sens à leurs vies. Ces attaques ne font que me renforcer. J’ai constaté que ma voix vous fait peur. J’ai confiance en moi et je ne cesserai jamais de me défendre».

Dounia Batma a également souligné qu’elle ne craint pas la prison. «Plusieurs stars internationales ont été incarcérées. Ce qui me rend heureuse, c’est qu’aucune preuve n’a été trouvée concernant notre implication, ma sœur et moi, dans cette affaire», a-t-elle précisé.

Rappelons que le tribunal de 1ère instance de Marrakech a condamné, à une heure tardive dans la nuit du mercredi à jeudi, Dounia Batma poursuivie dans le cadre de l’affaire « Hamza mon Bb », à 8 mois de prison ferme, indique-t-on de source judiciaire.

La Chambre criminelle près ladite juridiction a également condamné respectivement Ibtissam Batma, sœur de Dounia, et Aicha Ayach, poursuivies en état de détention, à une peine d’emprisonnement d’un an et de 18 mois. Les trois mises en causes ont été condamnées à payer chacune une amende de 10.000 DH, a ajouté la même source.

Pour sa part, Sophia Chakiri, poursuivie en état de détention, a écopé de 10 mois de prison ferme, assortis d’une amende de 5.000 DH.

Le tribunal a, en outre, condamné Dounia et Ibtissam à verser, solidairement, la somme de 20.000 DH à titre de dédommagement au profit de la partie civile ainsi qu’aux dépens.

Les accusés sont poursuivis dans le cadre de cette affaire, chacun en ce qui le concerne, pour « participation à l’accès frauduleux au système informatique de données », « participation délibérée à entraver le fonctionnement de ce système », « diffusion d’images et de déclarations d’autrui sans consentement », « diffusion de faits infondés dans le but de nuire à la vie privée d’individus et diffamation », ainsi que pour « participation et chantage ».

N.M.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Météo Maroc : il fera encore très chaud ce samedi

Voici les prévisions météorologiques pour la journée du samedi 08 août 2020, établies par la Direction générale de la météorologie.