Après les interrogations, Asma Lamrabet met les choses au clair

Il y a quelques jours, Asma Lamrabet a annoncé qu’elle quittait le Maroc, assurant qu’elle s’apprêtait à entamer une nouvelle étape de sa vie, ailleurs.

Sur sa page officielle Facebook, Dr Lamrabat s’était contentée d’écrire:” Je m’apprête à faire un long voyage pour résider à l’étranger. Une nouvelle étape de mon existence dont seul Dieu connaît la durée. Mais l’amour de la Patrie ne me quittera pas!”.

Un post qui a suscité moult interrogations. Bon nombre d’internautes ont en effet voulu savoir le mobile ayant incité la “féministe islamique” à prendre cette soudaine décision, ainsi que sa destination.

La principale intéressée s’est de nouveau munie de sa page Facebook pour mettre les choses au clair.

“Mon dernier post a suscité beaucoup d’interrogations voire même certaines spéculations médiatiques, ce qui me pousse aujourd’hui à présenter quelques précisions:

1) J’ai demandé une retraite anticipée auprès du ministère de la Santé en tant que médecin hospitalier pour rejoindre mon époux diplomate en poste en Afrique du Sud (Youssef Amrani, ndlr).

2) Je n’ai pas voulu préciser la destination ni le motif de mon départ du Maroc tout simplement parce que j’ai toujours voulue préserver ma vie privée et familiale et par respect pour les responsabilités officielles de mon époux.

3) Ce départ est donc volontaire, il me permettra en tout cas, je l’espère, d’avoir plus de temps pour mes écrits et mon travail mais aussi et surtout de découvrir ce magnifique pays qu’est l’Afrique du Sud… avec ses gens et sa richesse culturelle”, a-t-elle écrit.

Lamrabat n’a pas manqué de remercier tous ceux et celles qui se sont inquiétés de son départ et qui lui ont exprimé leur soutien.

“Cela fait vraiment chaud au coeur, j’espère que ce petit mot les rassurera et sincèrement je m’excuse si mon dernier post a été quelque peu confus …”, a-t-elle ajouté.

Et de conclure: “Ceci dit je réitère que le Maroc, qui est dans mon coeur, me manque déjà… À très bientôt donc…”.

Dr Asma Lamarabat avait, auparavant, présenté sa démission de présidente du Groupe international d’étude et de réflexion sur les femmes en islam (GIERFI), au sein de la Rabita mohammadia des oulémas du Maroc.

S.L.

Articles similaires

Suggestions d’articles

Maroc-Afrique du Sud: vers un réchauffement des relations ?

«Le Maroc et l’Afrique du Sud, les deux plus grandes économies africaines et premières destinations touristiques du continent, ont officialisé la normalisation de leurs relations diplomatiques», écrit jeudi le quotidien sud-africain SA People.