Après les anti-pass, les anti-masques sont ciblés à Casablanca

Si les anti-pass sont persona non grata, à Casablanca les autorités locales et les services sécuritaires sévissent à l’encontre des personnes ne portant pas de masques de protection et n’hésitent aucunement à leur adresser des procès-verbaux.

Et ce, après le constat d’un certain relâchement, voire un relâchement certain, concernant le respect des mesures préventives et sanitaires, décrétées en vue d’endiguer la propagation et la transmission de la covid-19 et de ses nouveaux variants

Les autorités et services précités se chargent également de remarquer si les masques de certaines personnes sont portés correctement ou pas. De surcroît, a constaté de visu Le Site info, on met les récalcitrants dans l’obligation de porter un masque, pour leur propre protection et celle d’autrui, surtout à l’intérieur des centres commerciaux, les administrations publiques et les moyens de transport.

Ailleurs, les éléments de la Gendarmerie royale sont aussi mobilisés dans cette campagne de sensibilisation, comme ils verbalisent ceux qui rechignent à porter un masque de protection contre le coronavirus.

L.A.

Les frères Mmaee provoquent la colère des Marocains






Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page