Après le crash d’Ehiopian Airlines, la RAM suspend son Boeing 737 MAX

Ce qui devait arriver, arriva. Après le crash du Boeing d’Ehiopian Airlines, la Royal Air Maroc a suspendu les vols programmés à bord de son Boeing 737 MAX 8, confirme une source bien informée à Le Site info.

La décision a été prise après les inquiétudes de l’opinion publique concernant ce modèle. Des vérifications et tests seront effectués par la compagnie avant de prendre une décision. A noter que la RAM possède deux Boeing de ce type et qu’un seul est opérationnel, tandis que le deuxième est en cours d’autorisation, précise notre source. Le Boeing 737 MAX était destiné à la ligne Casa-Londres.

Pour rappel, il y avait 33 différentes nationalités à bord de l’avion ont annoncé les autorités. Deux Marocains figurent parmi les victimes du crash, dimanche, d’un Boeing 737 d’Ethiopian Airlines qui effectuait la liaison Addis-Abeba – Nairobi avec 157 personnes à bord qui ont toutes péri dans ce crash, rapporte l’agence officielle éthiopienne de presse ENA.

Le ministère des Affaires étrangères et de la coopération internationale a mis en place une cellule de crise au niveau de la Direction des affaires consulaires et sociales pour suivre la situation avec les autorités éthiopiennes.

Parmi les victimes figurent aussi 32 Kényans, 9 Éthiopiens, 3 Australiens, 1 Belge, 18 Canadiens, 8 Chinois, 5 Néerlandais, 1 Djiboutien, 6 Egyptiens, 2 Espagnols, 7 Français, 7 Anglais, 1 Indonésien, 2 Israéliens, 4 Indiens, 1 Irlandais, 8 Italiens, 1 Mozambicain, 1 Norvégien, 2 Polonais, 3 Russes, 1 Rwandais, 1 Saoudien, 1 Soudanais, 1 Somalien, 1 Serbe, 4 Slovaques, 3 suédois, 1 Togolais, 1 Ougandais, 8 Américains, 1 Yéménite, 1 Népalais, 1 Nigérian et 2 sans identités, selon une liste publiée par ENA.

Aucun des 149 passagers et 8 membres d’équipage à bord n’a survécu au crash du Boeing 737 qui assurait la liaison Addis-Abeba-Nairobi. L’appareil a été réceptionné en novembre 2018, selon ENA.

Le Boeing 737 d’Ethiopian Airlines qui effectuait un vol régulier à destination de Nairobi, s’est écrasés 6 minutes après son décollage de l’aéroport d’Addis-Abeba près de Bishoftu à 60 km de la capitale, avait précisé l’agence ENA qui cite le bureau du Premier ministre.

Deux centres d’urgence ont été installés à l’aéroport international Jomo Kenyatta à Nairobi pour assister les amis et les familles des passagers qui ont péri dans le crash, dimanche matin, du Boeing de la compagnie Ethiopian Airlines, a déclaré le secrétaire du Cabinet (ministre) des Transports, James Macharia.

H.B.

عرض محدود مع كوراليا _ إستفيدوا من %3 تخفيض على جميع مشاريعنا

Suggestions d’articles

Le PDG de la RAM lance un appel au gouvernement

La Royal Air Maroc (RAM) fait face à la concurrence farouche de plusieurs compagnies aériennes étrangères, notamment Turkish Ailines, Air Algérie et Ethiopian Airlines.