Après le coup de gueule de Haj Younes, l’agence Transatour réagit (VIDEO)

La vidéo a fait le tour des réseaux sociaux. On y voit le célèbre luthiste Haj Younes pousser un gros coup de gueule contre une agence de voyages à Casablanca. Le musicien a en effet affirmé avoir été victime, ainsi que sa petite famille, d’une arnaque de la part de l’agence Transatour située au Boulevard d’Anfa.

Haj Younes s’est muni de son smartphone pour adresser un message aux responsables et plus particulièrement au ministre du Transport aérien, qui ne « bouge(nt) pas le petit doigt », selon lui.

« Où est le ministre du Transport aérien? Bougez un peu, on n’est pas des marionnettes, faites quelque chose au moins! », a-t-il crié, avant de poursuivre: « Ces gens nous ont tués. Ou sinon, ouvrez les frontières pour qu’on puisse quitter ce pays! ».

Contacté par Le Site Info, un responsable de Transatour Maroc a donné sa version des faits. « Le vol de la RAM AT248 à destination de Médine a connu un surbooking entraînant une annulation de certaines réservations par la compagnie aérienne dont celle de l’auteur de la vidéo », a-t-il indiqué, précisant que « les trois membres de sa famille n’ont pas subis cette annulation ».

« Pendant que notre équipe réglait le problème, l’auteur de la vidéo s’est empressé de réaliser une vidéo en direct avec des propos diffamatoires. Quelques minutes plus tard, notre équipe a réussi à revalider sa réservation, permettant au client d’embarquer avec sa famille comme prévu à 1h00 le 28 octobre 2018. Il a ensuite été accueilli par notre équipe d’assistance sur place, et se trouve actuellement à Médine », a-t-il poursuivi. Et de noter que « le surbooking aérien n’étant pas imputable à l’agence de voyages ».

Transatour ne compte pas s’arrêter là. Le responsable a fait savoir que l’agence compte porter l’affaire auprès des tribunaux pour que « le droit soit dit ».

S.L.

https://www.youtube.com/watch?v=4kepRk_tngU


Abonnez vous pour lire tout le contenu de votre quotidien Les Inspirations Eco


Rejoignez LeSiteinfo.com et recevez nos newsletters



Articles similaires

Bouton retour en haut de la page